logo mg

MG, la marque

Par Jean-Pierre Poudensan

INTRODUCTION

De tout temps l'homme à voulu imprimer sa marque sur la matière. 

MG est une marque originale, créée par un homme, Cecil KIMBER (1888-1945) issu d'une lignée d'industriel de Manchester, érudits, vendant du matériel d'imprimerie en Angleterre et aux Etats-Unis. Passionné de mécanique, à dix huit ans il achète une moto (Rex bi-cylindre) qu'il démonte afin de la rendre plus puissante, et il y parvient. À vingt ans il est renversé sur sa moto par une voiture, et gardera des séquelles importantes  de cet accident.Il décidera par la suite de quitter l'entreprise familiale . Quelque temps plus tard, il fit son chemin  dans l'industrie automobile et devient directeur des achats chez AC.En 1918 il rentre chez un fabricant de pignons de transmission et de direction.Il participe au projet de la fabrication de l' "Angus Anderson" dont il conçoit le radiateur .En 1920 il rencontre William R.Morris un des grands capitaines d'industrie britanniques, et rival éternel d'Herbert Austin .En 1921 il devient chef des ventes d'une concession "Morris Garage"  à Oxford. Suite au décès de William Morris il devient en 1922 le directeur général de la société. Ayant enfin les mains libres il dessine et modifie les Morris Oxford de la société ""Morris Garage"". L'histoire MG peut commencer 

Pendant cinquante ans , il imprimera l'esprit d'Abington (The touch of Abingdon) mélange de puissance de légèreté de maniabilité, allié à une étrange robustesse.

Cecil KIMBER 

Cecil Kimber At Desk

LE MYTHE

Après la guerre de nombreux constructeurs ressortirent leur modèle d'avant le conflit en se contentant d'apporter quelques améliorations techniques. MG appliqua ce principe donnant ainsi naissance au, Midget, TC, TD avec un  style directement issu de l'avant guerre.Ensuite au début des années 1960 la modernisation  des lignes plus aérodynamiques, verra la naissance des séries  new Midget, MGA , MGB, MGC, symbolisant le style des années "sixties". Racheté par British Leyland en 1970 la production s'arrête en 1980. En 1992 une reprise de MG voit la sortie de la MG RV8 (plus GT que sport), l'octogone magique existe toujours, se perpétue, et c'est là l'essentiel......!

Les  MG ont de tout temps participé à toutes sortes de compétitions, rallyes, trials, circuit, course sur route, affirmant ainsi leur vrai  vocation de voitures de sport.

MG TD 1953 

PHOTO MGTD PROFIL

Ce roadstair MG est l'essence même de la voiture de sport.

En effet cette appellation a été largement galvaudée par la presse automobile moderne répandant de papier en papier cette erreur de langage. Deux places, portières échancrées dépourvues de glaces latérales et pare-brise rabattable, capote amovible , la dernière de la lignée à arborer la calandre verticale.La TD est une "avant guerre" recyclée ,ce qui lui confère aujourd'hui " LE "charme supplémentaire par rapport à ses contemporaines. Elle procure des sensations si vivifiantes que le bruit du moteur finit de passer au second plan. C'est le réel style "vintage" à l'anglaise !

CONDUITE 

L'accessibilité dans l'habitacle ressemble à celle du "cockpit" d'un avion de la R.A.F ........! Effectivement il s'agit bien de piloter. Construite à l'ancienne avec une structure en bois, les charnières sont directement vissées dans la charpente. Assis sur des fauteuils en cuir, on fait face à un grand volant.L'instrumentation est surprenante pour une petite voiture. Le compte-tour et le compteur "Jeager" sont parfaitement lisibles. Le combiné central complet et esthétique regroupe toutes les commandes nécessaires  (T° d'huile, ampèremètre, combiné d'éclairage, prise pour  lecteur de carte ou dégivrage). La position du moteur d'essuie-glace sur le pare-brise  témoigne d'une époque où la notion de sécurité passive n'effleurait encore personne.....! Le levier de vitesse au plancher sous le tableau de bord,  est très vertical genre  manche à balai, et nous invite au décollage! La conduite est rustique, mais facile. La sonorité du moteur se rapproche de celle de la Bugatti 37...... !

PASSEPORT TECHNIQUE  

Moteur 4 cylindres longitudinal 1250 cm3
Puissance: 54 CV (5400 tr/mn)
Alimentation: 2 carburateurs simple corps semi-inversés SU H4
Allumage: batterie 12 V 51Ah
Refroidissement : liquide sous pression
Transmission: roues AR motrice
Embrayage : monodisque à sec
Boîte de vitesses: 4 rapport (1ère non synchronisée) MAR
Suspensions AV: roues indépendantes , ressorts hélicoïdaux, amortisseurs hydrauliques
Suspension AR : essieu rigide, ressorts semi-elliptiques longitudinaux, amortisseurs hydrauliques .
Roues : fils à moyeux Rudge
Freins: tambours AV/AR
Direction : à crémaillère
Poids: 877 Kg
Vitesse maximum: 125 km/h
Consommation: 8l/100 km
Puissance fiscale: 7 CV
Production: 28 643 de 1949 à 1953
Cotation: valeur moyenne 25 000€ , Etat concours 32 000€