vexin classic austin healey 120

Adhérents du Club Vexin Clasic :
Pour vous connecter :
Saisir votre identifiant et votre mot de passe

vexin classic fiat 500 120

Porsche 356 : la génèse

Par Bernard Dollé

La Porsche 356

Les premiers dessins d’un modèle de ce type remontent à 1939.

À cette date, trois voitures avaient été préparées pour disputer une course de 1300 km entre Berlin et Rome.

Le Professeur Ferdinand Porsche n’est pas un novice dans le domaine. Par sa brillante contribution au développement de véhicules, il a laissé son empreinte chez Austro-Daimler, Mercedes-Benz, NSU, Wanderer, Auto-Union et bien sûr Volkswagen.

Mais le début de la deuxième guerre mondiale mit un frein brutal au démarrage de la firme.

La toute première 356 est connue sous le nom de Gmünd. C’est le nom du petit village caché dans une vallée retirée de l’Autriche méridionale pour échapper aux bombardements. Elle porte le code 356 qui correspond à la numérotation des projets internes.

Sa présentation au public et à la presse automobile a lieu à Berne le 4 juillet 1948 au Grand Prix de Suisse. Elle fit sensation et eut droit à des articles élogieux.

La première victoire de classe d’une Porsche eut lieu juste une semaine plus tard à l’occasion d’une course dans les rues d’Innsbruck…

Cette première mouture reçut rapidement des modifications afin de rendre la voiture encore plus performante, plus simple et moins coûteuse à produire.

Les moteurs des premiers modèles sont empruntés à Volkswagen, d’une cylindrée de 1131 cm3 mais développant 40 cv, soit déjà 15 cv de plus que ceux de la VW grâce à la pose de deux carburateurs Solex.

Les succès en course commencent à faire connaître la marque.

  • Juin 1951 : victoire de classe aux 24 heures du Mans,
  • Août 1951 : 2ème place au Rallye Liège-Rome-Liège,
  • Septembre 1951 : une 356 aluminium bat plusieurs records à Montlhéry,
  • Juillet 1952 : victoire à la Torrey Pines Cup sur la côte Ouest des Etats-Unis,
  • Mars 1953 : victoire à Palm Springs dans le Desert Trophy…

Voilà, l’histoire est en marche.

Elle sera émaillée de nombreuses victoires.

Mais hélas, Ferdinand Porsche, inventeur de génie dans de nombreux domaines, ne pourra pas savourer les fruits de son labeur dans les premières victoires en course de voitures portant son nom. Il décèdera à Stuttgart à l’âge de 75 ans le 30 janvier 1951 d’une congestion cérébrale. Sa sépulture se trouve à Zell-am-See, en Autriche.

La relève est brillamment assurée par son seul fils, Ferdinand Anton Ernst Porsche, surnommé Ferry qui commença à travailler avec son père bien avant le début de la deuxième guerre mondiale.